Till you faint

Vous imaginez si on étaient sobres ? On auraient rien à se dire !

12 juillet 2008

L'article Romantique et heureux.

ça faisait plutôt longtemps, hein... C'est donc bon signe, ne pas écrire pour moi signifie que je suis en bonne santé mental. Si j'écris donc cet article c'est qu'il doit y avoir une petite baisse. Que dire lorsque l'on est heureux ? Je serais presque tenté de raconté à quel point il est cool d'inviter sa petite amie chez soi et de passé deux soirées -merveilleuses- de suite dans les détails et mettre une photo d'elle et moi au sommet du dit-article mais mon D.eu, je ne le ferait pas, quel preuve de manque de goût que de faire ça...  Je pense que les mots, l'art, sont des choses bien trop vulgaire pour exprimé un sentiment tel que le bonheur tel quel. En somme, il est évident que s'allonger sur l'herbe et regarder un magnifique ciel bleu est beaucoup plus exaltant et confortable que regarder le ciel se déchiré sous éclairs et pluie incessante. Mais voila, prenez en photo le ciel bleu qui vous procure pourtant tant de plaisir et vous obtiendrez rien d'autre qu'un ridicule carré (ou rectangle) bleu, tandis que si vous prenez le déchirement inconfortable et pénible du ciel vous obtiendrez un carré (ou rectangle) limite vendable, limite admirable.

NUMBER1

NUMBER5_1


Découvrez The Doors!

Posté par Kanynski à 01:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire