Till you faint

Vous imaginez si on étaient sobres ? On auraient rien à se dire !

12 octobre 2008

Sortez les de chez vous.

Excessivement votre.

Capt_534423



Les amuseurs: tristes héros de notre temps. Ils sont à la fois essentiels à nos non-vies, et désagréablement néfastes dans nos vies.  Ils sont partout chez vous et nulle-part chez eux, puisqu'ils ne sont rien. On les regarde, de haut, de loin, sourire aux lèvres jouissant sur leurs défaites et l'on préfère les appeler "les amuseurs" plutôt que les "inutiles" non pas par élégance; non plus par tact, mais par tactique. S'il était avéré qu'ils n'étaient ni plus ni moins que bouffons non-brillants, leurs égos éclateraient jusqu'à les noircir en finissant par la pensée du suicide collectif. Fermez les yeux de vos enfants, les amuseurs sont bien évidement iconoclastes et plus encore: PORNOGRAPHES. Ils aiment vos miettes, ils on besoin de vos miettes. Ils n'ont pas été dotés d'une âme, non plus d'une quelconque beauté. Ils sont ceux qui s'effacent timidement devant les épreuves et surgissent comme ça, avec une violente lourdeur et la meilleure manière de leurs pardonner est de rire: de se moquer. Le cynisme le mépris la noirceur et le sexe, la forme la plus abjecte du snobisme te plais à ce point ? Ils n'entravent que dalle à cela, ils veulent vos décadences sans la noirceur, le rouge vif sans le triste noir pâle: une sorte de rose dégueulasse, en somme... Pour conclure, JE pense qu'il est impératif de faire une cure de ces tristes "amuseurs" de manière à rendre le superficiel négatif: absolu positif. Tout ceci n'a évidement pas été écrit pour être comprit, par toi l'amuseur.

=)

Posté par Kanynski à 22:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire